Vélo Club Aubagnais - Route, Piste, VTT

Présentation des effectifs : les Cadets


image

Nous avons coutume avec Lionel, que j'ai rejoint pour former un tandem d'entraîneurs, que les années Minimes et Cadets sont agréables, car il est possible de "marcher" sans trop s'entraîner. Ce n'est plus le cas à partir des Juniors, où il faut s'impliquer beaucoup plus tout en sachant concilier école et vélo.

Avec les Cadets, vous entrez de plain-pied dans l'adolescence. Les personnalités commencent à s'affirmer, c'est une bande de copains qui n'en rate pas une pour se défier et se chambrer. Mais c'est aussi une période où leur assurance affichée cache souvent une confiance en soi mal assurée.

Charge à nous coachs de réguler la vie de groupe et de leur faire trouver les clés pour qu'ils osent essayer... et souvent se révéler. L'approche psychologique, la relation entraîneur-entraîné, sans doute le plus intéressant et le plus complexe des challenges à relever. D'autant que chacun de nos 5 coureurs possède sa propre personnalité, bien différente de ses coéquipiers.

Commençons par les Cadets 1ère année, transfuges qui nous ont rejoint à la rentrée de septembre 2017. Matthieu nous vient de l'AC Bédoulen, nos voisins, davantage portés sur le VTT. Il voulait découvrir la route en rejoignant les rangs du Vélo Club Aubagnais.

Je suis venu au vélo par hasard. en débutant le VTT à Gémenos à l’âge de 6 ans.
Depuis un moment, je voulais faire du vélo de route. J’ai su qu’un copain faisait du vélo de route au VCA, donc je me suis renseigné. Les horaires correspondaient, j'ai fait un essai et je me suis beaucoup amusé. Je continue à pratiquer le VTT à l'AC Bédoulen et j’ai fait du triathlon pendant 2 ans au Gém Tri Athlé.
Après quelques cyclo-cross cet hiver, j’envisage de découvrir les compétitions de route et surtout de m’amuser. J’adore le vélo dans l’ensemble et j'aime beaucoup l’escalade.
J’ai découvert dans ce club l’envie de me donner à fond dans les compétitions et dans les entraînements. Avec cette ambiance de groupe les plus grands nous tirent vers le haut pour progresser.

Thibault arrive de beaucoup plus loin, puisqu'il a déménagé en famille à Roquevaire. Il a débuté le cyclisme dans le Cher, en région Centre, où il pratiquait la piste et le VTT.

Tous deux élèves en 3ème au collège de Roquevaire, ils auront comme challenge à relever le passage dans la catégorie supérieure, toujours compliqué quand on débute sur la route.

La génération 2002 est la plus étoffée depuis quelques jours. Voilà qui devrait rassurer notre Junior 1, Bastien, qui sera présenté demain.

Kévin a passé une saison dans nos rangs. Depuis ses débuts en septembre 2016, nous, entraîneurs, sommes surpris et ravis des progrès. Les apprentissages sont encore nombreux et c'est normal, sa saison va être très intéressante à suivre. La passion l'anime, héritée de son grand-père et de ses grands-oncles. Il devra encore attendre une saison avant de courir au souvenir organisé en août par l'AVC Aix en mémoire de ce dernier. Cette année, nul doute qu'il voudra se signaler sur les courses régionales pour porter les couleurs des sélections. Déjà une victoire dans la musette en cyclocross cet hiver, voilà comment il aborde le retour sur "dur".

Issu d’une famille de cycliste du côté de mes grands-parents maternels, je suis toujours allé voir les courses de la région ainsi que le Tour De France lorsqu’il passait dans les Alpes près de la résidence familiale. Après le décès de mon père, j’ai voulu me changer les idées dans le sport donc j’ai commencé au club d’escalade d’Aubagne en loisirs. Ensuite j’ai commencé le vélo a l’âge de 10 ans avec Bastien (notre Junior, présenté demain), le mercredi après-midi en compagnie de la mairie d’Aubagne et des membres du VTT Garlaban qui venaient rouler avec nous de temps en temps. Après 7 ans d’escalade à Aubagne je voulais passer à un niveau supérieur et sortir des compétions régionales donc je suis parti dans un club à Marseille. En revanche, il a fallu que j’arrête le vélo parce que j’avais 3 entraînements par semaine, au plus grand de mes regrets car c’est un sport qui me faisait rêver lorsque je le regardais.

                J’ai arrêté l’escalade car la mentalité de l’association marseillaise ne me convenait plus. Un beau jour, Lionel (un de nos entraîneurs diplômés) est venu me voir en me proposant une petite sortie, et j’ai intégré le club par ce moyen.

                Après une année d’apprentissage durant la saison 2016/2017, maintenant j’espère ne plus être spectateur de la course, mais pouvoir l’animer comme j’ai essayé de le faire sur la saison de cross qui m’a permis de découvrir quelques subtilités de ce sport qui ne consiste pas juste à appuyer sur de pédales. Pour cette saison, je fais confiance aux personnes qui m’ont accompagné jusqu’à présent. J’espère pouvoir intégrer l’équipe départementale et pourquoi pas l’équipe régionale, j’espère aussi pouvoir lever le bras ce qu’il ne m’est jamais encore arrivé sur route mais avant cela il faudra s’entrainer avec régularité, sérieux envie et rigueur qui sont pour moi les clés de la réussite.

                D’autre part j’aime aussi la chasse qui est l’une de mes principales passions ainsi que presque tous les sports individuels comme l’escalade, le badminton ou encore la course à pied.

Antonin l'a rejoint quelques mois plus tard. Assurément le plus assidu entre les chaînes L'Equipe et France Télévisions dès qu'une course est à l'antenne, nous souhaitons que 2018 soit l'année où il s'éclatera en compétition.

Last but not least, Andrea nous a contacté en décembre dernier pour débuter sur route. Comme Mathys, il a commencé par le triathlon. Difficile d'en dire plus pour le moment, laissons du temps au temps.

Pour Antonin et Andréa, il faudra faire preuve de régularité, les progrès ne tarderont pas !

Le lien vers la page des Minimes-Cadets