Vélo Club Aubagnais - Route, Piste, VTT

Présentation des effectifs : les Minimes "compétition"


image

La saison va débuter, il est l'heure de présenter les effectifs engagés dans les compétitions.

Au début des années 2000, alors que nos coureurs n'étaient pas encore ou tout récemment venus au monde, j'entendais déjà le discours alarmiste de la diminution du nombre de bénévoles, de la complexification pour organiser des courses et de la difficulté à boucler les budgets. A l'époque, mon amour du vélo ne pouvait pas trop y croire. Quinze ans plus, me voilà forcé de reconnaître qu'il y a moins d'enfants et d'adolescents au départ des courses, et qu'il y a également moins de courses organisées et du mal à trouver des bénévoles dans les associations. Quant à nos sources de financement, le mécénat privé peine à compenser les baisses de dotation de l'Etat, qui touchent aussi les associations. J'échange brièvement ma casquette d'entraîneur contre celle de Trésorier pour remercier tous nos soutiens, qui feront l'objet d'articles plus détaillés.

Tout ça pour vous dire que nous sommes 2 entraîneurs bénévoles et diplômés, et que par la force des choses, nos 14-17 ans doivent rouler tous ensemble. Dur de concilier les différences de niveau, mais prime à la vie de groupe et à notre si cher Esprit Club.

Avant de laisser Noah et Mathys se présenter, nous tenons à préciser que parmi les générations 2005, 2004 et 2003, certains sont seulement inscrits à l'Ecole de VTT le samedi après-midi et ne font pas partie de l'article du jour, qui parle de nos routiers-pistards. Une initiation piste a fait découvrir à nos VTTistes les joies du cyclisme traditionnel et fera peut-être gonfler nos rangs compétiteurs.

Après un passage par le BMX à Trets il y a quelques années, Noah a rejoint le club en Minime 1 en septembre 2016. Un brin rêveur et encore réservé, c'est avant tout un passionné de vélo qui ne rate jamais un entraînement le mercredi après-midi sur route ou le samedi en VTT. Aussi grand que ses coéquipiers plus âgés, il nous montre un joli potentiel quand il arrive à se concentrer.

C'est le triathlon qui a amené Mathys à nous contacter à la Toussaint 2017 pour démarrer la route. Une des principales différences entre un sport combiné et un sport unique réside dans le niveau d'engagement physique dans la discipline. Un triathlète en garde en permanence sous la pédale et gère son effort individuellement, là où un cycliste va se "mettre minable" pour basculer dans les roues ou distancer ses rivaux. Une spécificité que Mathys découvre mercredi après mercredi.

Noah et Mathys seront donc Minimes 2 en 2018. Découvrir les courses, s'amuser et se donner à fond seront leurs principaux objectifs. Les bons résultats ne seront que du bonus !

Le lien vers la page des Minimes-Cadets